Le modèle de maturité digitale et le niveau atteint par une organisation

Le modèle de maturité digitale proposé dans le livre Transformation digitaleDIMM: Digital Integrated Maturity Model ou DIgital Maturity Model – permet d’effectuer des audits de la maturité numérique de tout type d’organisation à un instant t.

Avec les retours des praticiens du modèle et des consultants, celui-ci va évoluer avec la mise en place de coefficients pour une meilleure prise en compte de chacun des indicateurs selon leur importance respective.

In fine, une rosace résumant la maturité digitale d’une organisation est établie avec la notation globale (0 à 5) sur les 5 leviers : Organisation, Personnel, Technologie et Innovation, Produits et Services, Environnement. Celle-ci peut alors être comparée à une entreprise concurrente ou partenaire pour mieux connaître ses points forts et ses points à améliorer. Cette maturité est également rendue de façon « zoomée » selon les critères et les sous-critères composant chacun des leviers. Il est ainsi possible de bâtir pour chaque critère d’un levier une rosace de niveau 2.

En outre les approches sectorielles permettront d’affiner certains indicateurs pour lesquels le niveau de maturité (0 à 5) est différent selon le secteur considéré et ce pour un même résultat chiffré. Ainsi par exemple, une entreprise dans l’agro-alimentaire qui aurait un « ratio des capitaux investis dans le numérique par rapport à l’ensemble de ses investissements » (Indicateur O1.1.1) de 30 % pourrait avoir un meilleur niveau de maturité sur cet indicateur qu’une entreprise dans le secteur technologique pour laquelle ce ratio serait de 50 %.

Enfin, il existe un lien fort entre la maturité digitale d’une entreprise et sa performance. Et c’est à partir du diagnostic posé sur la maturité digitale que l’on peut tirer des conclusions et des recommandations sur la stratégie qu’elle devrait mener à l’avenir. Pour son développement ou tout simplement sa survie.

Nous travaillons à ce côté vivant et dynamique de l’outil.

La transformation digitale, toutes les entreprises finissent par en parler…

… mais la pratiquent-elle vraiment ?

La question est sur toutes les lèvres des dirigeants, qu’ils soient directeurs marketing, directeurs du système d’information voire directeurs du digital.

Il suffit pour s’en convaincre d’effectuer une revue de presse et de constater que bon nombre d’entreprises le font. On pourrait citer Axa, Cap Gemini, Atos, Société Générale et beaucoup d’autres.

Par exemple Orange est récemment devenu partenaire du Centre de Transformation Digitale d’HEC Paris.

L’initiative est louable et beaucoup d’avancées sont prises par Orange, par exemple avec son technocentre conduit par Luc Bretones. Pour autant dans les grands groupes qui ont encore une culture en silos même si les mentalités changent et les organisations s’assouplissent au fil du temps, force est de reconnaître qu’il existe des inégalités dans la transformation digitale des entités. Toutes les entreprises ne peuvent pas devenir « à la Google » en quelques mois… Une business unit peut très bien être mature d’un point de vue numérique (dans le sens bien scorer sur les 5 leviers : organisation, produits et services, personnel, technologie et innovation, environnement) mais le Groupe dans son intégralité peut avoir des « maillons faibles » qui tirent le niveau de maturité globale de l’entreprise vers le bas. Il s’agit pour la direction d’entamer au plus haut niveau une réflexion profonde sur sa mutation numérique d’ensemble, de façon cohérente et impliquant tous les acteurs concernés.

Livre Transformation digitale et modèle de maturité numérique, ouvert et collaboratif

Le livre Transformation digitale : 5 leviers pour l’entreprise de David Fayon et Michaël Tartar paraît ce vendredi 3 octobre chez Pearson.

Il comprend un modèle qui permet de mesurer la maturité numérique de votre organisation quel que soit son type et sa taille à un instant donné. Ce modèle est ouvert et collaboratif. Il a vocation à être enrichi des expériences menées sur le terrain, des spécificités sectorielles qui constituent une richesse et à profiter de l’intelligence de la multitude.

Ce site créé pour l’occasion est le vôtre pour interagir de façon à ce que le modèle évolue et soit pérenne dans le temps. A cet effet il comporte un forum de discussion. Les suggestions et commentaires pertinents seront retenus et vous serez acteurs de la co-construction.